Infothèque

Online bestellen


Documents EN 1090

Base solide pour votre Manuel de qualité EN 1090

Paquet de normes - Welding

Consultation en ligne des normes les plus courantes
Welding Start - Welding Plus

Tools paramètres de soudage

La réglette de soudeur

Métallerie

Média professionnel pour l'industrie du métal

Lexicon Acier

Powered by:

Publicaties


  • Contrôle de qualité en temps réel des processus de soudage

    L'industrie du soudage est confrontée à la nécessité de mieux contrôler la qualité des produits et structures soudés, afin de garantir la qualité structurelle et la fonctionnalité des produits soudés. La détection rapide, fiable et économique des défauts est une préoccupation majeure. Cependant, les techniques d'inspection traditionnelles sont coûteuses et demandent des délais importants. L'émergence de nouveaux procédés de soudage innovants et l’orientation des développements vers l'assemblage de matériaux dissemblables, voire difficiles à souder complique encore plus le contrôle de la qualité. La solution est une inspection en temps réel.

  • Engager des soudeurs supplémentaires ? Automatisation du soudage … ou cobots ? …

    Face à la pénurie de soudeurs, de nombreuses firmes de l’industrie métallurgique avec des activités de soudage cherchent fébrilement des solutions d’automatisation. Des séries relativement petites, la faible certitude de tâches récurrentes, le manque d’expérience en programmation de robots (en ligne ou hors ligne) et le coût d’investissement relativement élevé empêchent toutefois beaucoup d’entre elles d’investir dans un système de soudage robotisé industriel. Les systèmes de soudage robotisé à base de robots légers (les cobots), proposés peu à peu sur le marché par les fabricants, prétendent dissiper une bonne partie de ces obstacles.

  • Le soudage par friction malaxage (FSW) est plus accessible

    Le soudage par friction malaxage (Friction Stir Welding; FSW) est une technologie prometteuse pour l'assemblage de pièces d'aluminium, puisqu'elle permet d’assembler tous les alliages d'aluminium, y compris celles à haute résistance (séries 2000, 6000 et 7000 par exemple). Ce procédé est également utilisé et très apprécié pour l’assemblage de matériaux dissemblables ou de matériaux difficiles à souder : aluminium-cuivre, aluminium-acier, éléments de fonderie. StirWeld a développé une tête de soudage qui s’adapte sur un centre d’usinage. Ceci facilite la pratique du FSW par les PME, car la plupart des entreprises en sont déjà équipées.

  • Confier la qualification de soudeur(s) et méthode(s) de soudage

    Début octobre 2019, l’Institut Belge de la Soudure (IBS) a renouvelé avec succès son accréditation ISO/IEC 17025 actuelle. Mieux encore, l’Institut est fier de pouvoir annoncer que la portée a été étendue pour les méthodes d’essai exigées pour la qualification des soudeurs et des méthodes de soudage.

  • Migatronic Cowelder

    Le cobot de soudage : un petit robot de soudage simple, compact et flexible

    Avec l’automatisation de la production de soudage, l’idée d’un robot de soudage fait rapidement son chemin, mais le choix n’est pas toujours évident. « Y a-t-il suffisamment de travail pour le robot de soudage ? », « Quel est le retour sur investissement ? », « Qui peut/pourra travailler avec ? » Telles sont les questions qui se posent avant la décision d’achat. C'est pourquoi un cobot de soudage a été développé. Il s'agit d'un petit robot de soudage flexible, compact et simple très bien adapté pour les applications répétitives simples.

    Depuis février 2019, l’IBS dispose d'un tel cobot de soudage équipé d'un poste à souder semi-automatique. À louer pour les membres de l’IBS.

  • Système de mesure des émissions acoustiques

    Dans le cadre du projet “SOUNDWELD”, des investissements ont été réalisés dans un système de mesure des émissions acoustiques pouvant être utilisé comme technique non destructive et qui vise à déterminer la qualité de la soudure lors du soudage. Dans le cadre de ce projet de recherche, cette nouvelle technique d’essai en ligne non destructive est évaluée pour différents procédés de soudage.

  • Soudage par ultrasons de métaux

    Le soudage par ultrasons est un procédé de soudage utilisant une énergie vibratoire à haute fréquence. Il s’agit d’un procédé de soudage solid-state, ce qui signifie donc que les matériaux à souder ne subissent pas de fusion, mais sont amenés à un état plastique pour les assembler. Le procédé a été mis au point dans les années 60 et est surtout utilisé pour les plastiques. Mais il y a aussi des applications très intéressantes pour les métaux.

  • Soudage d'acier haute résistance

    Les manifestations pour le climat prouvent clairement que tout le monde se soucie aujourd’hui d’une politique environnementale tournée vers l’avenir. La nouvelle technologie constituera certainement ici un outil pour atteindre les objectifs. Nous pensons p.ex. aux voitures électriques. Cela a donné lieu au projet ‘Steel S4 EV’, visant le développement d’une voiture électrique légère et sûre pour le transport de personnes en ville. Le but est de développer, en utilisant des aciers haute résistance avancés, une structure légère mais extrêmement robuste et rigide.

  • Soudage par impulsion électro-magnetique d'assembages de tubes

    En raison des exigences de plus en plus strictes en matière de poids et de fonctionnalité dans l’industrie, des matériaux dissemblables doivent être assemblés.

  • Panneaux Sandwich Metal-composite : nouvelles techniques de soudage

    Les panneaux sandwich en métal-composite sont composés de deux fines tôles de métal massives entre lesquelles est collé un plastique (p.ex. polyéthylène) sous haute pression.

Une question, remarque ou suggestion ?