Infothèque

Online bestellen


Documents EN 1090

Base solide pour votre Manuel de qualité EN 1090

Paquet de normes - Welding

Consultation en ligne des normes les plus courantes
Welding Start - Welding Plus

Tools paramètres de soudage

La réglette de soudeur

Métallerie

Média professionnel pour l'industrie du métal

Lexicon Acier

Powered by:

WAAM guideline & posters

Publicaties


  • Soudage par ultrasons de matériaux similaires et dissemblables

    Cet article traite de la soudabilité des matériaux similaires et dissemblables à l'aide du soudage par ultrasons (USW). Les combinaisons de matériaux qui ont été examinées lors de cette étude sont cuivre-cuivre et aluminium-cuivre. Les assemblages soudés de ces combinaisons de matériaux trouvent de nombreuses applications, notamment dans l'industrie électronique. On a évalué l'influence des principaux paramètres du procédé sur la qualité des soudures par points par ultrasons.

  • Soudage de l'acier d'armature sur de l'acier de construction (selon la norme en 1090-2)

    Les entreprises de construction métallique sont soumises à la norme produit EN 1090-2 pour l'exécution des structures en acier. Celui qui effectue des assemblages soudés entre acier d'armature et acier de construction doit tenir compte de plusieurs points importants depuis l'introduction de la dernière édition de cette norme (en juillet 2018).

  • Soudage de profilés tubulaires Dual Phase

    Dans le cadre du projet Steel S4 EV, on développe des véhicules électriques légers pour le trafic urbain, conformes à toutes les réglementations en matière de résistance aux chocs et autres exigences Euro NCAP (European New Car Assessment Program). Le châssis est conçu intelligemment grâce à l’utilisation de tubes pliés et découpés au laser soudés entre eux. On veut utiliser ici de l’acier haute résistance. Le but est de développer, en utilisant des aciers haute résistance avancés, un châssis très léger mais extrêmement robuste et rigide. On travaille dès lors avec des aciers Dual Phase (DP). Il s’agit de matériaux novateurs, l'acier tirant ses propriétés d’une structure unique composée de deux phases (matrice ferritique avec îlots martensitiques).

  • Unveiling the disguised complexities of Wire-Arc AM

    Driven by the demand for increased manufacturing efficiency of engineering structures, WAAM which is also known as directed energy deposition-arc (DED-arc), can basically be seen as the integration of an “additive” principle in the wire-arc welding process.

  • Assemblages hybrides pour les structures aeronotiques légères

    L’objectif principal du projet DAHLIAS est l’optimisation des assemblages hybrides (soudage par points par friction en combinaison avec un joint adhésif) pour l’application dans les structures aéronautiques. Le soudage par points par friction est une technique d’assemblage à l’état solide (pas de fusion des matériaux), convenant surtout pour l’assemblage d’alliages légers dans des combinaisons de matériaux (dis)semblables. Le procédé a déjà été appliqué avec succès pour des alliages difficiles et
    impossibles à souder et est considéré comme un candidat potentiel pour le remplacement d’assemblages mécaniques. Le but du projet est le développement du procédé de soudage par points par friction en combinaison avec un joint adhésif. Dans cette
    optique, un nouveau type de joint adhésif a été conçu, y compris une méthode de pré-traitement de surface.
     

  • Contrôle de qualité en temps réel des processus de soudage

    L'industrie du soudage est confrontée à la nécessité de mieux contrôler la qualité des produits et structures soudés, afin de garantir la qualité structurelle et la fonctionnalité des produits soudés. La détection rapide, fiable et économique des défauts est une préoccupation majeure. Cependant, les techniques d'inspection traditionnelles sont coûteuses et demandent des délais importants. L'émergence de nouveaux procédés de soudage innovants et l’orientation des développements vers l'assemblage de matériaux dissemblables, voire difficiles à souder complique encore plus le contrôle de la qualité. La solution est une inspection en temps réel.

  • Engager des soudeurs supplémentaires ? Automatisation du soudage … ou cobots ? …

    Face à la pénurie de soudeurs, de nombreuses firmes de l’industrie métallurgique avec des activités de soudage cherchent fébrilement des solutions d’automatisation. Des séries relativement petites, la faible certitude de tâches récurrentes, le manque d’expérience en programmation de robots (en ligne ou hors ligne) et le coût d’investissement relativement élevé empêchent toutefois beaucoup d’entre elles d’investir dans un système de soudage robotisé industriel. Les systèmes de soudage robotisé à base de robots légers (les cobots), proposés peu à peu sur le marché par les fabricants, prétendent dissiper une bonne partie de ces obstacles.

  • Le soudage par friction malaxage (FSW) est plus accessible

    Le soudage par friction malaxage (Friction Stir Welding; FSW) est une technologie prometteuse pour l'assemblage de pièces d'aluminium, puisqu'elle permet d’assembler tous les alliages d'aluminium, y compris celles à haute résistance (séries 2000, 6000 et 7000 par exemple). Ce procédé est également utilisé et très apprécié pour l’assemblage de matériaux dissemblables ou de matériaux difficiles à souder : aluminium-cuivre, aluminium-acier, éléments de fonderie. StirWeld a développé une tête de soudage qui s’adapte sur un centre d’usinage. Ceci facilite la pratique du FSW par les PME, car la plupart des entreprises en sont déjà équipées.

  • Confier la qualification de soudeur(s) et méthode(s) de soudage

    Début octobre 2019, l’Institut Belge de la Soudure (IBS) a renouvelé avec succès son accréditation ISO/IEC 17025 actuelle. Mieux encore, l’Institut est fier de pouvoir annoncer que la portée a été étendue pour les méthodes d’essai exigées pour la qualification des soudeurs et des méthodes de soudage.

  • Migatronic Cowelder

    Le cobot de soudage : un petit robot de soudage simple, compact et flexible

    Avec l’automatisation de la production de soudage, l’idée d’un robot de soudage fait rapidement son chemin, mais le choix n’est pas toujours évident. « Y a-t-il suffisamment de travail pour le robot de soudage ? », « Quel est le retour sur investissement ? », « Qui peut/pourra travailler avec ? » Telles sont les questions qui se posent avant la décision d’achat. C'est pourquoi un cobot de soudage a été développé. Il s'agit d'un petit robot de soudage flexible, compact et simple très bien adapté pour les applications répétitives simples.

    Depuis février 2019, l’IBS dispose d'un tel cobot de soudage équipé d'un poste à souder semi-automatique. À louer pour les membres de l’IBS.

Une question, remarque ou suggestion ?