DAHLIAS: Development and Application of Hybrid Joining in Lightweight Integral Aircraft Structures

Dernière modification: 
10-06-2020

But du projet

L'objectif principal du projet DAHLIAS est d'optimiser les connexions hybrides (soudage par points par friction en combinaison avec des adhésifs) pour une application dans les structures d'aéronautiques. Le soudage par points par friction est une technique d'assemblage à l'état solide (pas de fusion des matériaux), particulièrement adaptée pour assembler des alliages légers dans des combinaisons de matériaux similaires et dissimilaires . Le procédé a déjà été appliqué avec succès à des alliages difficiles et non soudables et est considéré comme un candidat potentiel pour le remplacement mécanique des composés. Les joints qui se chevauchent dans les structures d'avion nécessitent l'utilisation d'un joint pour la protection contre la corrosion. L'utilisation d'un joint qui a également une fonction adhésive compléterait la haute qualité des joints, non seulement pour la protection contre la corrosion, mais contribuerait également au comportement mécanique global de la structure.

Description du projet

Afin d'atteindre l'objectif de ce projet, un plan de travail a été élaboré, composé de 8 lots de travaux. Deux lots de travaux se concentrent sur le développement du processus de soudage par points par friction à l'aide d'échantillons standard, avec et sans colle. En parallèle, l'adhésif / joint, y compris le prétraitement de surface, est développé.

Les connexions hybrides développées dans ce projet seront comparées aux technologies de connexion conventionnelles pour démontrer leur potentiel. Le contrôle de la qualité sera étudié par des essais non destructifs et par un contrôle des processus basé sur une surveillance en ligne des paramètres de soudage.

Dans la dernière phase de ce projet, des pièces de démonstration seront créées pour évaluer le potentiel de la technologie proposée pour les structures d'aéronefs.

Le consortium est composé de Helmholtz-Zentrum Geesthacht (DE), de l'Institut belge de technologie de soudage, de Chemetall (DE), de l'Institut de Soudure (FR) et de TRA-C Industries (FR). Le projet est soutenu par le programme CleanSKy2 de la Commission européenne (contrat n ° 821081).

Résultats

Plus d'informations peuvent être trouvées sur le site web du projet